» LE CANCER ET L’ENFANT » Cancer de l’enfant : la mortalité continue de baisser
 
LE CANCER ET L’ENFANT

 
 

Cancer de l’enfant : la mortalité continue de baisser

 

Le nombre de nouveaux cas de cancers pédiatriques est stable, mais les progrès thérapeutiques sauvent un plus grand nombre d’enfants. Le cancer tue de moins en moins d’enfants chaque année en France. Une bonne nouvelle apportée par l’édition 2016 du rapport « Les cancers en France » de l’Institut national du cancer (INCa).

Avec 1 750 nouveaux cas de cancers diagnostiqués chaque année, l’incidence chez les moins de 15 ans est stable depuis 2000. Environ un enfant sur 440 sera atteint d’un cancer avant 15 ans, indique l’INCa.

Des cancers rares

Des jeunes malades qui ne présentent pas les mêmes cancers que leurs aînés. La leucémie est la forme la plus fréquente (29 % des cas), suivie des tumeurs cérébrales (24 %). Et près d’un quart des pathologies rencontrées chez les enfants ne sont quasiment jamais observées chez l’adulte.

Si ces maladies continuent à emporter des centaines d’enfants chaque année, et restent la 4e cause de décès entre 0 et 15 ans, la mortalité diminue. Entre 1999 et 2012, le nombre de décès est passé de 360 à 250. Une évolution positive liée aux progrès thérapeutique réalisés cette dernière décennie. Cinq ans après le diagnostic, plus de 8 enfants sur 10 sont encore vivants.

voir le rapport 2016 sur le site de l’INCA

 
 
Publié le vendredi 16 juin 2017

 
 
 
Les autres articles de cette rubrique :
 
Publié le lundi 21 décembre 2009 par Pierre REYES
Mis à jour le mardi 22 décembre 2009
 

 
Accueil     |    Syndication     |    Plan du site     |    Espace rédacteurs     |    Se connecter
  Mis à jour le dimanche 10 septembre 2017